Algérie : le passage aux normes IAS- IFRS, une révolution comptable


Le ministre des Finances, M. Karim Djoudi a présenté, samedi, un exposé sur le projet de loi portant système comptable financier devant la commission des affaires économiques et des finances, selon un communiqué du Conseil.




Algérie : le passage aux normes IAS- IFRS, une révolution comptable
Lors de cette séance présidée par M. Miloud Habchi, président de la commission et qui s'est déroulée en présence de M. Mahmoud Khedri, ministre des Relations avec le Parlement, M. Djoudi a précisé que ce texte de loi vient définir le système comptable, les conditions et les modalités de sa mise en œuvre et corriger les dysfonctionnements relevés dans l'ordonnance 75-35 d'avril 1975 portant plan national comptable. Il permet, également, la réforme du système comptable appliqué depuis 1975, qui n'est plus adapté aux mutations que connaît le pays dans plusieurs domaines et la production d'une information détaillée et transparente donnant une image fidèle de la situation financière des entreprises au profit des investisseurs et des gestionnaires.

Il serait utile de rappeler dans ce contexte que le projet de loi portant sur le système comptable financier en Algérie a été adopté à une large majorité par les députés algériens.

Le nouveau système comptable adopté par l'APN devrait être mis en œuvre dès 2009, ce qui exige une mise à jour des compétences des professionnels du secteur. Aussi, la mise à jour du système comptable financier en Algérie sur le mode de la norme internationale (Ifrs) doit rendre plus transparent le bilan des entreprises et les grands cabinets d'expertise comptable ainsi que les commissaires aux comptes doivent s'y conformer. Ce nouveau système devrait conduire à faciliter la vérification des comptes et à assurer, au profit des investisseurs, la disponibilité d'informations financières à la fois lisibles et transparentes. En effet, le nouveau système met en avant l'aspect économique et financier des opérations au lieu de leur apparence juridique, comme cela se faisait jusque-là. Il s'agit aussi de prévoir un système d'information simplifié basé sur une comptabilité de trésorerie pour les microentreprises.

En outre, ce texte est marqué par quatre avancées fondamentales. La solution internationale, qui rapproche la pratique comptable en Algérie de la pratique universelle, permettant la production d'informations détaillées, fiables et comparables et reflétant, notamment, une image transparente et plus précise de la situation financière des entreprises.

Le deuxième élément concerne une énonciation plus explicite des principes et des règles devant guider l'enregistrement comptable des transactions, leur évaluation et l'établissement d'états financiers facilitant la vérification des comptes. La troisième avancée se rapporte à la prise en charge des besoins des investisseurs qui disposeront d'une information financière lisible et permettant la comparabilité et la prise de décision. Aussi, l'autre avantage réside dans la possibilité pour les plus petites entités d'appliquer un système d'information basé sur une comptabilité simplifiée.

Quand aux normes IAS/IFRS qui seront appliquées dès 2009, elles sont des normes de comptabilité internationale IAS / IFRS (International Accounting Standards / International Financial Reporting Standard ou Normes internationales d'information financière) ; elles ont pour but d'établir un corpus de normes comptables de haute qualité destiné aux grandes entreprises.

Elles vont nécessiter de profonds aménagements informatiques, aussi bien dans les grands groupes que dans les PME-PMI. Le changement de référentiel comptable que vont connaître toutes les entreprises va transformer le fonctionnement des marchés financiers, des entreprises et des économies, d'une part, et l'élaboration des comptes. Ce changement aux normes internationales IAS/IFRS aura pourtant beaucoup d'impact. L'objectif est en effet de rétablir la clarté des comptes des entreprises, la confiance des investisseurs sur les marchés boursiers, mise à mal ces cinq dernières années par des scandales bancaires à répétition et par l'explosion de la dette des entreprises.

Après les scandales financiers du début des années 2000 en Europe et aux États-Unis (Enron, WorldCom…), tous les gouvernements se sont attachés à renforcer la qualité de la communication financière afin de rétablir la confiance du public, des épargnants et des investisseurs. Ce vaste mouvement s'est traduit par l'adoption d'un ensemble de textes dont l'objectif commun est l'amélioration de la sécurité financière. L'année 2005 a ainsi vu l'application des normes IFRS (International Financial Reporting Standards, dénommées jusqu'en 2001 normes IAS pour International Accounting Standards) existant depuis 1973, destinées à toutes les entreprises faisant appel au public à l'épargne.

Enfin, il est à souligner que le Crédit populaire d'Algérie, après sa privatisation, serait la première banque où seront appliquées les normes IAS/IFRS.

Le MAGHREB ECONOMIE

Mercredi 31 Octobre 2007
Notez




DISCUSS / DISCUTER
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

61.Posté par linamery le 05/06/2009 00:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salam.je voudrais avoir plus d'information concernant le nouveau système comptable ou normes IFRS/IAS
achourkhadidja@hotmail.com

60.Posté par abdoune abdelghani le 27/05/2009 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salut mes confreres.
tout d'abord je salut les proffessionnels de la comptabilite
puis la question que je pose, c'est comment passer a ifrs et a*ias en 2009, or que rien n'est apporter jusqu'a ce jour,et aussi pourquoi l'absence de ce system a l'universite merci.

je demande au conseil de bien vouloir m'informer sur.

je suis titulaire d'un CAP aide comptable en 1987, et je travail dans un bureau de comptabilite depuis 01/06/1993 a ce jour,
et je veut sollicité un agrément, quel est la procedure a faire merci.

59.Posté par SA le 27/03/2009 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le secret de la réussite, c'est le travail.
Je pense que nous algériens sommes capables de faire face à n'importe quel changement, et le passage aux normes IFRS en constitue une avancée pour notre pays.
Alors qu'est ce que vous voulez? rester au PCN75 et râler sur les difficultés d'application du SCF ou bien fournir les efforts qu'il faut pour appliquer le SCF et être au diapason des évolutions internationales?
A bon entendeur!

58.Posté par issadik le 15/03/2009 01:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour tout le monde,

Pour avoir réalisé la mise en place des normes IFRS au sein de grands groupes, je vous assure que les normes IFRS constituent une révolution finacière au vrai sens du terme, surtout pour nous, qui sommes habitués aux système comptable d'inspiration française (algérie, maroc, tunisie,). Ces normes peuvent paraître compliquées par rapport à nos pratiques comptables, leur mise en oeuvre est un exercice délicat mais surmontable et faisant profiter les équipes au sein d'une entreprise d'une nouvelle vision de la finance et de l'activité de leur entreprise. A travers les normes IFRS on arrive à revisiter tous les domaines au sein d'une entreprise.

Omar Issadik
audifisc@menara.ma




57.Posté par chafia le 14/03/2009 19:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salam,le probleme qui se pose avec ce nouveau referenciel c`est l`application technique, je vous assure que j`ai une documentation vaste obtenu des seminaires et des divers formations algeriennes, arabes et europeennes et que le `copier coller` est le fait generateur,ce passage qui a ete lance directement sur le terrain sans transiter de l`universite va desequilibrer notre comptabilite pendant une bonne duree,vous savez que n`importe qui peut facilement animer un seminaire est donnez des exples ramener des livres et des sit, mais le fruit est dans l`application sur le terrain.....n`attendez pas 2010, voila maintenant des annes quand attend les textes d`application sans aucun signe.

56.Posté par chafia le 13/03/2009 22:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salam, je suis membre de la population comptable,qui aime ce metier technique,mais l`attaque des IAS\IFRS sur notre pauvre PCN nous fait peur, car certains formateurs algeriens ne sont pas des gents de formation comptable et qui profite de cette occasion pour se mettre au meme niveau ou plus des gents de la proffesion, car la theorie comptable doit certainement passee au techniques comptables, choses qui n`est pas metrisee par les formateurs actuels.

55.Posté par M. Bouhassoune le 06/03/2009 00:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur OUNISSI ABDELHAK (Message n° 36 du 29/05/2008 23:18)
je suis très intéresse par votre proposition relative à la docs du le Système Financier et comptable et l'application des IFRS en Algérie, et surtout la méthodologie pouvez-vous m'adresser à mon email, en pJ merci
b_mokhtat@hotmail.com

54.Posté par ghanem le 04/03/2009 01:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hi everybody, thnx 4 u re interesting about the international standars IAS/IFRS, that's what algeria need new generation who care about their futur,beleive me its so easy.
I have the whole doc's about those standars, nothin' needs 2 feel scary .... just be ready with a new ideology.

53.Posté par benameur le 22/02/2009 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je cherche tableau de correspondance PCN/SCF
Merci d'avance

52.Posté par riad le 18/02/2009 19:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis commissaire aux comptes

51.Posté par khenissi hamza le 18/02/2009 00:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salut, je suis étudiant à l'ISG Tunis et je prépare mon mémoire sur l'application des normes IFRS dans le secteur de télécommunication (qui est un secteur très spécifique) . cette norme a vu la lumière en 2009, si pouvez m'aidez ou m'envoyer des documents qui peuvent être utile par mail merci beaucoup.

50.Posté par l'inconnu du bled le 23/01/2009 08:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour tout le monde, en premier je tiens à répondre au commentaire n° 08 concernant l'avenir de l'étudiant du 3éme année en comptabilité. Je tiens à vous faire savoir que vos études du PCN ne vont pas influés sur ton avenir puisque l'un ou l'autre ne vont pas vous servir à grand chose. Il est claire que l'expérience professionnelle dans la catégorie sociaux professionnelles qui est le métier de comptable nécessite une connaissance théorique mais plus pratique. Je vous conseil de trouver un encadreur comme Expert Comptable ayant eu la formation des formateurs en IAF/IFRS pour votre stage d'expert comptable, si vous voulez percer dans ce métier. Un deuxième point important aussi, le pays attend des futurs Etudiants d’être des entrepreneurs pas de chercheur d’emploi potentiel, l’économie nécessite une révolution des idéologies déjà acquis par le passé et nécessite une nouvelle vision des jeunes entrepreneurs qui assureront la relève. L’avenir de l’économie ne repose pas sur des grandes entreprises mais sur les petites PME / PMI. Je vous invite alors dès maintenant de réfléchir sur un projet que vous pouvez réaliser dès votre entré sur le marché Algérien ouvert sur le monde. Bon courage.

49.Posté par ALI le 20/01/2009 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je voudrai connaitre quelques points communs et points de divergence entre ce qui se fait dans le PCN actuellement et ce que va se faire dans l'applications des nouvelles normes IAS/IFRS dans par exemple ''les travaux de fin d'exercice''.

48.Posté par amroune layachi le 22/09/2008 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Via le nouveau PCN, les opérateurs étrangers, notamment ceux en partenariat avec les entreprises algériennes ne vont plus trouver de contraintes liées à la comptabilité.
http://groups.google.com/group/comptabilite-algerienne

47.Posté par Abdennadher Tarek le 22/09/2008 01:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis expert comptable stagiaire inscrit à l'ordre des experts comptables de Tunisie. J'ai animé beaucoup de séminaires de formation IAS/IFRS en ALGER, ORAN, SETIF... Le passage aux normes internationales va attirer d'avantage les investisseurs étrangers....

46.Posté par RACHID le 28/07/2008 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Je pense que le passage à ce nouveau mode comptable qui va permettre à l'ensemble des opérateurs économiques du pays à présenter une situation viable et exacte de leurs entreprises est une necessité dans l'évolution et l'ouverture de notre économie au monde moderne.

C'est une bonne chose, mais je pense aussi que dans toutes ces tractations ,il y a ceux qui se permettent de donner des formations à titre privé et qui coutent trés chères donc trés lucratives( cela à quel titre et avec quel autorisation ), donc c'est innadmimissible dans la mesure où l'instance ministérielle concerné n'a même pas pu donner les informations concernant cette opération " à savoir"

L'édition d'un plan comptable que toute personne peut en acheter dans les librairie avec explication comme dans le passé.
Entre autre la comptabilité est une science exacte " c'est le systhème de la partie double" donc rien ne peut nous perturber nous les anciens car nous avons une formation de base trés solide et sans oublier notre expérience du terrain.

A bon entendeur salut . Car rien ne va changer dans la mesure où ça permettra de continuer à ruiner notre pays.

45.Posté par filali youcef le 27/07/2008 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je recherche un prototype de documents relatif au bilan fiscal

44.Posté par SIFOUANE hOCINE udts le 26/07/2008 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sans doute le nouveaux système comptable et financier est une révolution imposée par la mondialisation car le NSCF est basé sur des normes internationales qu'il faut accepter mais seulement en tant que professionnel en comptabilité je souhaite que le NSCF soit adapté au système économique et comptable algérien,car "l'importation" de cet outil en bloc serait choquante .

à ce que je sache,le NSCF ne se limite pas à la comptabilité générale ,donc les praticiens de la comptabilité pour y être prêts doivent rafraichir leurs connaissances ,entre autre,en finance , en comptabilité analytique ,en math financière et en économie des entreprises,c-à-d presque toutes les connaissances qu'ils ont apprises en théorie.

43.Posté par Begis Lakhdar le 25/06/2008 22:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les normes IAS/ IFRS vont nécessiter de profonds aménagements informatiques, aussi bien dans les grands groupes que dans les PME-PMI. Le changement de référentiel comptable que vont connaître toutes les entreprises va transformer le fonctionnement des marchés financiers, des entreprises et des économies, d’une part, et l’élaboration des comptes, d’autre part. Ce changement aux normes internationales IAS/IFRS aura pourtant beaucoup d’impact. L’objectif est en effet de rétablir la clarté des comptes des entreprises et la confiance des investisseurs . Le travail des veilleurs va devenir plus simple, plus rapide et accessible au néophyte.

Deux nouveaux principes comptables sont ajoutés :

* prééminence de l'économique sur le juridique : les comptes doivent donner une image fidèle de l'entreprise et de son patrimoine (ainsi, le crédit bail rentre à l'actif du bilan)
* importance relative : une information ne doit figurer dans l'annexe que si elle peut influer sur les choix futurs des utilisateurs.


La logique comptable de ces normes comptables repose sur quelques points (très divergents par rapport au PCN ) en particulier l'option de valorisation à la juste valeur des actifs et passifs, la primauté de la substance sur la forme, l’approche prioritairement bilancielle, la prise en compte prioritaire de la vision de l’investisseur, le principe de prudence subordonné à celui de neutralité et de pertinence, l’absence de textes spécifiques à un secteur d’activité, la moindre reconnaissance de la comptabilité d’intention, la place plus importante qu’occupe l’interprétation dans l’application des normes.

Les états financiers et l’information comptable ne sont pas définis de la même façon dans le référentiel international. Ces-derniers comprennent désormais le bilan, le compte de résultat, le tableau de flux de trésorerie (inexistant en Algérie), l’annexe et « tout autre document utile à la compréhension des comptes » comme le bénéfice par action pour les sociétés cotées. Quant à l’information comptable, elle doit être « intelligible » : son lecteur doit pouvoir se forger une opinion sur l’activité de l’entreprise à la simple lecture des informations comptables, « pertinente » : les informations doivent permettre au lecteur de prendre des décisions économiques appropriées sur le futur de l’entreprise, « d’une importance relative » : une information comptable ne doit être divulguée que si et seulement si elle apporte des éléments utiles à la prise de décision. Ce seuil de signification (langage usuel des auditeurs financiers) dépend du jugement du professionnel. Par exemple, une baisse de l’activité économique de l’entreprise peut-être importante en volume mais non significative par rapport au chiffre d’affaire généré par le groupe. L'information doit enfin être « fiable », utilisée sans risque d’erreur. La fiabilité repose sur quatre principes fondamentaux : la neutralité, l’apparence juridique, la prééminence de la réalité économique sur l’apparence juridique et le respect de l’image fidèle.

42.Posté par Begis Lakhdar le 25/06/2008 20:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec la mise en application an Algérie d'un nouveau système financier conforme aux normes internationales IAS/IFRS, un recyclage est imperatif pour les comptables de formation solide (type DECS et DECF) et une toute nouvelle formation cycle long s'impose pour tout le reste. Vu que la simple compréhension des principes de base de ces normes exige une parfaite maitrise des principes combinés de la comptabilité (comptabilité générale, comptabilité analytique, comptabilité des sociétés, technique comptable approfondie, gestion financière, gestion prévisionnelle ...), du juridique (droit commercial, droit civil, et surtout droit fiscal) et de l'économique (macro et microéconomie). Sans parler de l'informatique (Minimum une très bonne connaissance de l'excel et du puissant sgdb acces).
Les pendules doivent être remises à l'heure et la notion de juste valeur devra aussi s'appliquer aux professionnels du domaine.

41.Posté par Djedidi le 24/06/2008 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La mise en place des normes comptables (IAS/IFRS) implique l'existence d'un marché financier actif c'est ce qui manque actuellement en Algérie ,, mettre en place un nouveau plan comptable sans l'adoption des normes IAS/IFRS par voie réglementaire ne placera pas la comptabilité algérienne dans le champs d'application des normes.
il ne faut pas oublier que la transition vers le nouveau NSF implique une équipe de pilotage pluridisciplinaire et un choix de méthodes ce qui a été occulté par le nouveau système financier algérien.... la question qui se pose c'est le comportement de nos comptable face a cette nouvelle équation.

40.Posté par Bouhassoune Mokhtar le 18/06/2008 22:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En conséquence, les normes IAS vont concerner à terme toutes les entreprises et entités économiques.
Comparatif des règles posées par le Plan Comptable Général et les Normes IAS
PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL NORMES IAS/IFRS
Vision juridique de l'entreprise : la comptabilité est un outil de contrôle et un instrument de régulation sociale (réglementation, contrôle étatique, notion de prudence).
Vision économique de l'Entreprise : la comptabilité devient une information financière, un outil d'aide à la décision et de mesure de la richesse créée pour les investisseurs et tous les Tiers intéressés.
Image fidèle des comptes traduisant la situation juridique des Actifs et des Passifs de l'Entreprise = Évaluation du Patrimoine. Image fidèle de la situation financière, de la performance et des flux de trésorerie d'une Entité économique = Évaluation de la Rentabilité.
Prééminence du droit sur les faits : n'apparaissent à l'Actif que les Biens dont l'Entreprise est propriétaire. Prééminence de la réalité sur la forme (substance over form) : présence dans l'Actif des Biens en location/financement.
Valeur comptable des Actifs : Biens évalués au coût historique. Valeur de marché des Actifs : Biens évalués selon le concept de juste valeur (fair value)
Corrélation étroite entre comptabilité et fiscalité. Indépendance de la comptabilité vis à vis de la fiscalité : gestion "stratégique" des résultats.
États financiers conformes au Plan Comptable Général. États financiers conformes aux normes IAS/IFRS (nouvelle définition).
details dans le site suivant : http://www.immos-tm.com/ias_ifrs.php

39.Posté par Bouhassoune Mokhtar le 18/06/2008 22:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

avant le PCN il y a eu le PCG et maintenant il y aura le SCF les IFRS sont le consolidé du nouveau systeme (retraitement des comptes valorisés de façon analytique)

38.Posté par Bouhassoune Mokhtar le 18/06/2008 22:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

RDV sur joradp.dz (JO 027 du 28/05/2008 Décret exécutif n° 08-156 du 20 Joumada El Oula 1429 correspondant au 26 mai 2008 portant application des dispositions de la loi n° 07-11 du 15 Dhou El Kaada 1428 correspondant au 25 novembre 2007 portant système comptable financier.............

37.Posté par Louiza le 15/06/2008 21:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonsoir , nous parlons tous en ce moment des normes IAS et IAFRS ce n'est pas facile et au meme temps avec un peu de volonté on finira par s'y habituer , c'est devenu un vrai fond de commerce séminaire part là formation par ci mais la question que nous nous posons tous ou sont les textes et que prévoient t-ils ne vous en faites pas ils seront publier ces jours ci d'aprés un responsable du ministère des finance sur ce je vous souhaite à tous bon courage .

36.Posté par Bouhassoune Mokhtar le 04/06/2008 19:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Loi n° 07-11 du 15 Dhou El Kaada 1428 correspondant au 25 novembre 2007 portant système comptable financier
JO 74_2008 (joradp.dz)

35.Posté par KERKOURI LAKHDAR BATNA le 04/06/2008 17:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BONJOUR OU BONSOIR TOUT LE MONDE
ib[[JE M ADRESSE SURTOUT AUX EXPERTS DE HAUT NIVEAU ET QUI ONT UNE INFLUENCE SUR LES DECIDEURS.]]biIL FAUT TOUT D'ABORD UNE ORGANISATION NATIONALE AUTONOME ET INDIPENDANTE DE QUI QUE CE SOIT ET S'ADHERE PAR LA SUITE A L'ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION COMPTABLE ET QUI AURA POUR MISSION PRINCIPALE ; L'ORIENTATION DES PROFESIONNELS , LA PROPOSITION A L'ETAT DES CHANGEMENT .... (POUR LES OFFICILISER) A TITRE D'EXEMPLE : LA PUBLICATION DES TEXTES REGLEMENTAIRES ALGERIENS DONT ON TROUVE LA PLACE DES COMPTES EXCEPTIONNELS ; CHARGES PRODUITS ET RESULTAT . PAR LA SUITE UNE NOUVELLE NORME INTERNATIONALE (DISPARITION DE CE EXCEPTIONNEL) ET CE MEME AVANT LA PREMIERE APPLICATION EN ALGERIE. LA QUESTION QUI SE POSE LE PROFFESSIONNEL DOIT IL RESPECTER LES IAS - IFRS OU BIEN LA REGLEMENTATION NATIONALE.

34.Posté par zerrouki / Arzew le 04/06/2008 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A ma connaissance le nouveau système comptable et financier et IFRS nécessite une bonne maitrise de la gestion économique , formation des cadres comptables et surtout la situation du marché informel. A ce moment on peut mettre ce système en application. surtout le Grand Problème C'est la politique fiscale .........( ? )

33.Posté par walid le 04/06/2008 16:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour quand les textes de lois régissants les nouvelles normes ias ifrs, car a ma connaissance il y à rien de concret pour le moment ?
Déjà que sur l'ancien plan comptable il y avait des problèmes d'interprétation alors pour le nouveau je me demande qu'elles seront les conséquences particulièrement sur le plan fiscal, car je doute que les chefs d'inspection ainsi que les agents soient formés sur ces nouvelles normes,

32.Posté par Med NAIFER le 04/06/2008 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les normes IAS/IFRS constituent un système cohérent de norme ayant pour objectif de dicter les orientations de traitements, de prise en compte, de valorisation et de présentation des informations financières.
Il ne s'agit pas d'un plan comptable ni de nomencalture comptable. Il s'agit de se familiariser avec des règles de présentation de l'information financière.
La Tunisie a réussi le passage d'un système de plan comptable vers un système comptable comprenant un cadre conceptuel et des normes comptables. Ce passage qui date de 1997 constitue une réussite et a permis à la TUNISIE d'attirer la confiance des investisseurs étrangers.
Je suis Expert Comptable membre de l'Ordre des Experts Comptable de Tunisie. Je suis également chargé du cours de la comptabilité à l'Institut Supérieur des Etudes Technologiques en Communication "ISET'COM", Je dispose d'une ancienneté en matière de l'enseignement des normes comptables IAS/FRS et je suis en cours de préparation de cycles de formations pour les normes IAS/IFRS en Algérie.

31.Posté par OUNISSI ABDELHAK le 29/05/2008 23:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

SALAM, Salut,
OUNISSI ABDELHAK; BBA
Je suis en train de rédiger un mémoire de MASTER sur le système comptable financier Algérien et les normes internationales. j'ai une documentations importante sur ce sujet : si vous avez besoin. n'hésitez pas......
Le chemin de développement du système d'information et le droit comptable en Algérie.
Le PCN = Savoir diriger. Économie Administrer. dériger.1975-2008
Le SCF = Savoir être & Fair. économie de marché.2009 -2010
IAS/IFRS = Savoir Devenir. économie Libre. 20..
Attention il faut Savoir gérer ce changement. par une phase de transition très prudente.
Le grand problème de cette phase est la juste valeur et la valorisation des biens.................

30.Posté par Mokhtar Bouhassoune le 27/05/2008 02:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour moues et tous ceux qui sont intéressés.....le Nouveau PCN 'si c'est comme cela que vous voulez qu'il soit appelé...parce que dans JO 74 2007 de la JORADP Ils disent que c'est le le Système Comptable et Financier dont ce n'est pas un NPCN changement RADICAL pour tous le monde.
Ou si vous le voulez bien, il y a le site www. elbassit.com, vous vous inscrivez et vous aurez plein de docs
Comptable algériens réagissez il y va de votre heu de notre avenir....
Nos faiblesses laissent la place nette aux convoitises des Bureaux français qui sont à l'affut.....

29.Posté par moues le 25/05/2008 23:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Où puis-je trouver ce fameux nouveau PCN ? Mon frère qui est de l'I.N.C me harcele chaque jour , pour lui trouver une solution , je suis sur le qui vive et dans l'embarras ,le nouveau PCN est devenu sine qua non.
SVP aidez-moi sur mon e-mail : imedmoues@yahoo.fr

28.Posté par Z.ali comptable le 20/05/2008 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour
Par exemple nous les comptables : à qui s'adresse-t-on pour avoir une formation pour mieux maitriser ce nouveau système ? Il est a la charge de qui ? L'entreprise ou nous mêmes ?

27.Posté par KAMEL-B. COMPTABLE (ITFC-1980-81) le 17/05/2008 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

123-10 bonjour tout le monde.
En partant du principe de la Prééminence de la réalité économique prime sur l'apparence juridique.
Quel est l'organisme qui peut évalué les biens gérés d'une entité ? est que le marché parallèle ? Nos actes de gestions actuels sont basés sur l'évidence des faits, avec l'ouverture de l'économie du marché , il faut que nos gestionnaires changent de réflexe.
Pour l'application des nouvelles normes comptables , je pense que les professionnels (le conseil de l'ordre des experts comptables ) doivent-être associés dans ce projet de grand envergure .merci.

26.Posté par R.BOULICHE le 05/05/2008 20:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonsoir
Allons nous croiser les bras ? Les nouvelles normes IFRS , ne sont pas à la portée de tout le monde ,les formations ,sont trés couteuses ,.Dans le monde ,on y compte que 12 pays ,bien développés,et,ont commencé a pratiquer les IFRS ,que depuis 2004 ;.
Quelqu'un ,qui maitrise les IFRS ,peut postuler ailleurs.
L'Algérie ,a ,les moyens ,Sonatrach ,sera la première a utiliser ces nouvelles normes et ce a partir de l'exercice 2009.
Bonne chance à tous.

25.Posté par Mokhtar Bouhassoune le 05/05/2008 17:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Algérie doit être au diapason, pour le profit des multinationales.
la mentalité ne sera pas au rendez-vous pour les ifrs. ça passe ou ça casse (Dixit Hamrouche) pour les lois economiques 01.88 et suivantes..."la methodologie et le management avec les seminaires gaspillés ce sera pareil avec la politique des IFRS le Cout de Chaque semianres 24.000 DA pour 3 jours par mois au total 190.000 DA. en fin de compte vous allez sur focus vous comprendrez la supercherie
alors reflechissons et la main dans la main avonçons vers les tenebres du S. I. C. F



24.Posté par Mohammed Medjdoub le 05/05/2008 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour tout le monde
Alors croyez moi je dirais que je passe la moitié de mon temps sur les normes et vraiment un tracas et sincèrement étant prêt pour le passage de la comptabilité comptable à la comptabilité financière et la et toute la question

23.Posté par R. Bouliche le 05/05/2008 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour
Appliquer les IFRS ,c'est toute une révolution .Dores et déjà ,les nouvelles générations doivent s'y mettre ,certes ,la transition sera difficile ,mais pas impossible ,il suffit que les pouvoirs publics mettent tous les outils nécessaires à son application .
A ce jour ,peu de pays développés adoptent ce nouveau système .
Alors bonne chance .

22.Posté par Rachid Bouliche le 05/05/2008 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Algérie doit être au diapason ,s'aligner aux pays développés,en se dotant des outils lui permettant d'appliquer les normes internationales IAS/IFRS ,et tout ce qui viendra par la suite .
Salutations

21.Posté par Bouhassoune le 01/05/2008 19:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour Mehdi et tous ceux que cela peut intéresser, voici un lien pour trouver la documentation sur le NPCN : www.elbassit.com
Bon courage à tous

20.Posté par Bouhassoune le 01/05/2008 19:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Appliquer les normes comptable IAS-IFRS n'a rien à voir avec le PCN
Combien de temps a-t'il fallu aux pays qui ont appliqué les FRS?
Comprendre d'abord le concept, le baliser avec la réalité comptable et la culture financière en Algérie
Ce n'est pas une question d'expert comptable ou de commissaire aux comptes.
Et il ne s'agit pas de 'Copie-Coller' comme c'est le cas des formations donner en Algerie sur les IFRS,
mais de voir ce dont nous avons besoin dans les IFRS et est ce que nous pouvons appliquer ce système à tous les secteurs économiques?

19.Posté par Bouhassoune le 01/05/2008 17:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,
Ce n'est pas le NPCN qui pose problème, ni les IFRS, mais le plongeon vers ce qui n'existe pas encore chez nous, mais lUE le Canada et d'autres pays ont traité le même sujet....
Comment ont-t-ils fait????
C'est tout un système qu'il faut mettre en place...nous nous commençons par le haut, alors que nous devons commencer par une base saine....courage

18.Posté par benameur le 28/04/2008 11:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,
Les entreprises ne sont pas prêtes.
2009 c'est demain.
Où sont les textes d'application ?
Certains 'formateurs' utlisent la formule copier et coller sur le site www.focusifrs.

17.Posté par chikhi le 23/04/2008 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour ,
Je suis juriste dans une EPE , je pose les questions :
- quel est le cadre juridique de la norme IAS IFES en droit algerien ?
- et quel est le role du juriste dans l'application de cette nouveauté ?

16.Posté par tinguali le 21/04/2008 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis comptable depuis plusieurs années,et dès que j'ai su qu'a partir de janvier 2009 on allait appliquer le nouveau système comptable financier, je me suis dirigé vers les libraires afin d'acheter les livres aux normes ifrs,et qu'elle ne fut pas ma surprise : après avoir sillonné tous les libraires d'Alger centre, pas de documentations.
Avec quoi on va entamer l'année 2009 avec le nouveau système comptable financier.?

15.Posté par Mohammed medjdoub le 16/04/2008 09:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour salima
Je ne peux que vous souhaiter la bienvenue et voila mon email tiout56@hotmail.com

14.Posté par salima le 15/04/2008 18:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonsoir Mr Medjdoub
J'ai lu votre réponse pour wassila, je suis très intéressé par ce sujet du nouveau plan comptable. Je me permets de me joindre à vous si vous l'acceptez

13.Posté par Mohammed medjdoub le 12/04/2008 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour wassila
Et bien je dirais que je serais très heureux de vous donner un coup de main pour la préparation de votre mémoire. Justement je suis en train de préparer un document sur le nouveau PCN et à toute fin utile voila mon email tiout56@hotmail.com

12.Posté par addadahine kawther le 11/04/2008 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour Mohammed Medjdoub
Cher monsieur je ne fais que répéter ce que mes professeurs ont dit :
sans formation notre licence n'aura aucune valeur car ce n'est pas la volonté qui manque.
Mais bon j'espère que tout ira bien. nchalah

1 2



Finyear lettres métiers