Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Aides Bpifrance : état des lieux des subventions


Par Thomas Gross et Charles-Edouard de Cazalet, Directeurs associés du cabinet Sogedev.




Thomas Gross et Charles-Edouard de Cazalet
Thomas Gross et Charles-Edouard de Cazalet
Depuis juillet 2013, Bpifrance a pour mission d'accompagner les entreprises dans leurs projets de développement. Elle vise notamment à soutenir les PME, les ETI et les entreprises innovantes à travers des aides, des garanties bancaires et des prêts à taux zéro. Toutefois, les entreprises peinent à s'y retrouver dans le maquis et la multiplication des dispositifs proposés par Bpifrance... Les prêts à taux zéro se généralisant peu à peu, quelles sont les subventions auxquelles une entreprise peut encore faire appel ?

Bpifrance : un panel d'aides pour les PME innovantes

Bpifrance propose ainsi un panel de solutions pour soutenir les projets de croissance des entreprises innovantes comme la création, la reprise d'entreprise, la croissance externe, le développement à l'international et l'investissement en fonds propres.

Parmi les subventions, on peut citer l'aide à la création d'entreprise innovante (30 000 euros), l'aide au partenariat technologique (50 000 euros) ou encore les bourses French Tech, mises en place en mars dernier, pour le financement d'une innovation non technologique (30 000 euros). Bpifrance propose également la prestation technologique réseau, pour aider une entreprise à déposer un brevet ou pour l'aider à mettre en place une première sous-traitance R&D (10 000 euros), ainsi que l'aide pour la faisabilité de l'innovation, une subvention destinée à soutenir les travaux de validation de la faisabilité du projet innovant (30 000 euros).

En parallèle, Bpifrance a créé de nouveaux leviers de financements des projets des entreprises, principalement sous la forme de prêts à taux zéro, il s'agit notamment du prêt d'amorçage des PME innovantes ou du prêt Innovation pour financer le lancement industriel et commercial d'une innovation et l'aide pour le développement à l'innovation qui peut prendre la forme d'un prêt ou d'une avance remboursable.

Rappelons que Bpifrance a également pour mission de préfinancer le crédit d'impôt recherche de l'année en cours (Preficir) jusqu'à 80 % de son montant, pour certaines entreprises ainsi que le Crédit d'impôt compétitivité en Emploi.

Par ailleurs, avec un budget de 8 milliards d'euros d'ici à 2017 à investir dans les PME françaises, directement ou via des fonds d'investissement, Bpifrance confirme son rôle d'accompagnateur sur toutes les phases de développement des entreprises françaises. Rappelons également qu'en 2013, Bpifrance a mobilisé 634 millions d'euros à travers les subventions et les aides remboursables, essentiellement pour soutenir des projets innovants...

Des aides Bpifrance plébiscitées par les PME

La dernière étude de Sogedev « Horizon PME » (1) - sur le besoin en financement des PME innovantes - confirme le succès de Bpifrance et de ses nombreux dispositifs en faveur d'innovation. Il s'agit notamment de l'Aide pour le Développement à l'innovation (ADI) utilisée par près d'1/3 des sondés et du Prêt pour l'innovation (PPI), utilisé par 12% des répondants alors que 10% d'entre eux ont déjà bénéficié du Prêt à taux zéro pour l'innovation. S'agissant du Preficir, 4% seulement des répondants l'ont déjà mis en oeuvre....

En 2013, Bpifrance a consacré 747 millions d'euros au financement de l'innovation des entreprises, dont 634 millions d'euros de subventions et avances remboursables et 113 millions d'euros de prêts (dont 36 millions au Préficir). A noter que Bpi prévoit de doubler le montant relatif au financement de projets innovants (interventions en aides et en prêts), notamment à travers la mobilisation du Programme Investissements d'Avenir, fonds dédiés par l'Etat à Bpifrance en faveur du financement des entreprises.

A propos de Sogedev
Sogedev aide les entreprises à obtenir, optimiser et sécuriser les dispositifs d’aides publiques pour le financement de l’innovation, du développement local et international. Sogedev répond au besoin grandissant des sociétés innovantes de bénéficier d’un conseil pour les aider dans leurs problématiques de financement public. Elle est aujourd’hui un acteur reconnu sur son marché et est particulièrement appréciée pour la qualité de son expertise et sa réactivité. Depuis sa création, Sogedev a accompli plus de 2800 missions et intervient dans des secteurs d’activité variés tels que les technologies de l’information, les biotechnologies ou encore l’automobile et l’imprimerie. En savoir plus : www.sogedev.com

A propos des co-fondateurs et Directeurs associés de Sogedev
Charles-Edouard de Cazalet : Après un DESS de Finance à l’Université Paris-Dauphine et différentes expériences en haut de bilan (Cie Financière E. de Rothschild, CDC Participations, Permira…), Charles-Edouard de Cazalet a co-fondé en 1999 la société Phonevalley (mobile marketing agency, acquise par Publicis Group en 2007). En 2002, il cède sa participation pour se consacrer à la création et au développement de SOGEDEV.
Thomas Gross : Diplômé du MBA d’HEC et également titulaire d’un DESS d’Informatique de l’Université Paris-Sud XI Orsay, Thomas Gross a participé à la création et au développement d’un éditeur de logiciels pendant 3 ans, au cours desquels il s’est notamment occupé des aspects de financement. En 2002, avec Charles-Edouard de Cazalet, il décide de créer SOGEDEV pour répondre aux problématiques de financements des travaux de Recherche et Développement.

(1) Sogedev a réalisé son étude auprès de 760 PME qui ont complété son questionnaire en ligne entre juillet et septembre 2014.

Les médias du groupe Finyear

Chaque jour (5j/7) lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Chaque mois lisez gratuitement :

Le magazine digital :
- Finyear Magazine

Les 6 lettres digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur
- GRC Manager
- Le Contrôleur de Gestion (PROJET 2014)

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres


Lundi 9 Février 2015
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News