Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Ai-je une carte à jouer dans le nouveau contexte financier ?


eFinancialCareers.fr accueillait le 19 mai dernier Denis Marcadet, Président et fondateur de Vendôme Associés, cabinet de recrutement spécialisé dans le domaine de la Banque et de la Finance pour animer un chat sur le thème : « Ai-je une carte à jouer dans le nouveau contexte financier ? ». Une véritable source d’informations pour les 341 personnes qui se sont connectées.




Quelles sont les perspectives d’évolution du marché financier en cette période de crise ?
La conjoncture actuelle joue un très grand rôle quant aux perspectives d’évolutions professionnelles dans le domaine de la finance. Cette crise, économique et financière, touche en effet tous les marchés, toutes les zones géographiques et tous les acteurs en même temps, ce qui n’était pas le cas des crises précédentes.
De par son étendue, la finance est un secteur qui malheureusement est devenu difficile à maîtriser. On constate une légère amélioration mais d’une façon générale, la prudence reste de mise quant aux perspectives de retour à l’emploi.
Chaque crise doit permettre d’être créatif notamment en matière d’emploi, et c’est également l’occasion pour toutes les parties prenantes d’être flexible et d’appréhender les règles du marché. Les candidats doivent apprendre à faire le dos rond et à rester pragmatiques car le marché par essence devrait bientôt repartir : nous sommes en pleine théorie des cycles.
Il semblerait que Paris ait été moins violement impacté que Londres en terme de licenciements, les banques françaises ayant notamment maintenu leurs effectifs. C’est d’ailleurs certainement pour cette raison que les candidats étrangers ont afflué ces derniers mois avec le sentiment que la place de Paris était plus préservée.

Vers quels métiers peut-on encore se diriger ?
La finance de marché a connu des mois difficiles surtout sur les activités de trading pour compte propre, mais d’autres métiers continuent de bien fonctionner comme par exemple dans l’intermédiation ou dans le domaine plus général de la vente.
Les activités de fixed income ont connu un excellent premier trimestre. Malgré le fort ralentissement qu’elle a subit, la finance n’est pas un secteur « bouché » : les sous-jacents montrent qu’il y a de bonnes raisons d’être optimistes.
Il y a eu un important investissement sur les risques, qu’ils soient de marché, de contrepartie ou opérationnels. Et dans ce domaine, les besoins sont loin d’être saturés. Enfin, concernant les activités de front-office, celles-ci sont en restructuration et n’ont pas dit leur dernier mot.
La gestion de patrimoine, au sein des banques était très dynamique, mais l’est désormais relativement moins, seuls les gérants pouvant se prévaloir d’un important fonds de commerce étant sollicités. Pour les plus jeunes, le marché reste difficile.
Le marché des fusions et acquisitions (M&A) est loin d’être liquide, mais connaît cependant un certain regain et notamment sur les secteurs des institutions financières. Par contre il n’y a aucune vague de fond et les chasses restent ponctuelles.

Quelles sont les combinaisons gagnantes pour évoluer sur le secteur de la BFI ?
En France, la clé d’entrée est souvent un Bac +5, mais le marché reste bien entendu ouvert aux profils expérimentés. Tout dépend de la spécialisation métier.
L’analyse financière ouvre toujours de nombreuses portes. C’est un peu comme l’audit : une base éducative en finance.
L’audit reste une excellente école de formation. Tout dépend si le candidat a évolué comme auditeur généraliste ou s’il s’est spécialisé sur une classe d’actif. Il est alors aisé après 3 à 5 ans d’audit de passer sur un poste opérationnel.
Les profils français restent bien perçus à l’étranger. La Finance reste un marché mondial, particulièrement dans la BFI, et la géographie est de moins en moins un critère discriminant. La ligne métier et le savoir faire acquis priment sur le lieu où l’on se trouve.
Pour ce qui est de la reconversion, elle dépend toujours de la séniorité sur la ligne de métier. Un trader expérimenté peut parfaitement évoluer vers une activité de risque de marché, les sales peuvent utiliser leurs connaissances de fonds de commerce pour aller vers d’autres métiers à la marge (vers les institutionnels notamment) et plus généralement pour tous les acteurs du front office, il faut étudier le passage vers des fonctions supports, notamment le middle-office.

Conclusion
Dans le nouveau contexte financier, il y a donc une carte à jouer, le secteur étant loin d’être saturé, d’autant plus que certains métiers recrutent toujours. Il convient néanmoins de développer certaines qualités comme l’adaptabilité ou la flexibilité, et ce quelque soit son profil, expérimenté comme jeune diplômé. Ainsi, ses chances d’être embauché augmenteront, en attendant que le marché reparte pour de bon…

Retrouvez la retranscription complète de ce chat sur :
actu.efinancialcareers.fr/newsandviews_item/newsItemId-19124

A propos d’eFinancialCareers.fr
eFinancialCareers, une société du groupe Dice Holdings Inc., est le 1er site français d'offres d'emploi et de conseils en gestion de carrière dans les secteurs de la finance de marché, de la banque, de l’assurance et de l’audit.
Notre site permet aux candidats de publier leur CV en ligne et d’avoir accès à des offres qualitatives ciblant les secteurs financiers. Ils peuvent également accéder à des informations relatives au recrutement dans les secteurs de la finance, à des enquêtes sur les salaires et à des conseils en gestion de carrière. Les recruteurs peuvent mettre en ligne leurs offres en ciblant des secteurs spécifiques et accéder à notre base de données de CV en ligne.
Lancé en France en 2002, eFinancialCareers.fr gère en exclusivité les rubriques Emploi de ses partenaires : LExpansion.com, L’Agefi.fr, Reuters.fr et LExpress.fr.
eFinancialCareers est aujourd’hui présent sur 18 marchés et dans 5 langues différentes en Europe, aux Etats-Unis, au Moyen-Orient et en Asie-Pacifique.
www.eFinancialCareers.fr

Mercredi 1 Juillet 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News