Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Activité des acteurs français du Capital Investissement - étude annuelle AFIC et PricewaterhouseCoopers


Le 11 mars 2008, l’Association Française des Investisseurs en Capital (AFIC) a présenté les résultats de son enquête annuelle sur l’activité des acteurs français du Capital Investissement réalisée en partenariat avec PricewaterhouseCoopers.




Un montant record de 12,6 milliards € a été investi en 2007 par les acteurs français du Capital Investissement dans plus de 1 500 entreprises
- Augmentation de 24% des montants investis à 12,6 milliards €
- Hausse de 13% du nombre d’entreprises accompagnées, à 1 558
- Progression des montants investis sur chacun des métiers :
o amorçage et création : + 26%
o développement : + 24%
o transmission (< 100 millions €) : + 22%
o grands LBO (> 100 millions €) : + 35%
o retournement : - 12%
- Hausse de 13% des entreprises ayant fait l’objet d’une opération de désinvestissement, à 1 093
- Maintien des levées de fonds à un niveau élevé : 10,0 milliards € collectés

Croissance significative du nombre d’entreprises accompagnées en 2007 par le Capital Investissement

L’activité des acteurs français du Capital Investissement a atteint une nouvelle fois un plus haut niveau historique, avec plus de 12,6 milliards € investis au cours de l’année 2007, soit une progression de 24% par rapport à 2006. Ce sont ainsi plus de 1 550 entreprises en création, développement, transmission et retournement qui ont été accompagnées en 2007 contre moins de 1 400 entreprises en 2006, un chiffre en progression de 13%.

En 2007, plus de 80% des entreprises financées sont des PME/PMI qui comptent moins de 250 salariés et réalisent moins de 50 millions € de chiffre d’affaires. Selon l’étude, 42% des entreprises soutenues par le Capital Investissement développent une activité innovante ou technologique (informatique, médical et biotechnologies, télécoms et communication).
Les nouveaux dossiers représentent toujours l’essentiel de l’activité du Capital Investissement avec 85% des investissements totaux.

De très belles performances sur chacun des métiers du Capital Investissement

Capital Risque, Capital Développement, Capital Transmission sont en forte croissance tant en nombre d’entreprises accompagnées qu’en montants investis. Seul le Capital Retournement est en légère baisse mais uniquement en termes de montants investis.

Avec près de 700 millions € investis et plus de 400 entreprises en amorçage et en création, le Capital Risque connaît un retour en force et atteint un record historique, exclusion faite du millésime 2000.

Le Capital Développement n’est pas en reste, les montants investis et le nombre d’entreprises soutenues progressant respectivement de 24 et de 16% pour atteindre 1,3 milliard € et plus de 550 entreprises accompagnées. Ce segment représente le plus grand nombre d’entreprises soutenues par le capital Investissement en 2007, soit 36% d’entre elles.

En valeur, le Capital Transmission / LBO a progressé de 28% et passe la barre des 10,0 milliards € investis. Il représente, avec 10,3 milliards €, 82% des montants investis en 2007. En nombre, plus de 460 entreprises ont été financées en 2007, un chiffre en hausse de 28% par rapport à 2006. Non seulement le marché a été marqué par un plus grand nombre de LBO de plus de 100 millions € qui ont concentré plus de 50% des montants investis en transmission mais encore, les opérations de Capital Transmission de moins de 100 millions € progressent également de 22% en montant et de 25% en nombre avec près de 440 entreprises.

Une progression continue du nombre de cessions depuis 2003

Les désinvestissements se sont maintenus à un niveau élevé en nombre d’entreprises : la barre des 1 000 désinvestissements est dépassée puisque 1 093 entreprises ont connu une opération de désinvestissements, à comparer à 971 en 2006. En montant et en valeur historique, ils ont connu une hausse de 49% pour atteindre 5,7 milliards €.

Plus de 80% des cessions en nombre sont réalisées en Bourse, auprès d’industriels ou au management. Les introductions en bourse ou cessions de titres cotés restent la première source de sorties. Viennent ensuite les cessions aux industriels, les cessions au management, pour 238 entreprises et les cessions à une autre société de Capital Investissement.

Des levées de fonds qui restent à un niveau élevé

Avec 10,0 milliards € collectés par 94 sociétés de gestion, les levées de fonds se maintiennent à un niveau comparable à 2006. 56% des capitaux levés sont de sources françaises contre 59% en 2006.

Les compagnies d’assurances restent le premier pourvoyeur de capitaux et apportent 2,1 milliards €. Viennent ensuite les personnes physiques et les fonds de fonds qui continuent de monter en puissance et contribuent respectivement à hauteur de 18 et 17% du total des fonds levés. Les banques marquent le pas : alors qu’elles étaient le 1er contributeur avant 2006, elles ne sont plus qu’à la quatrième place cette année.

75% des capitaux levés l’ont été à travers des FCPR et 1,2 milliard € ont été collectés via des FCPI et FIP.

Eddie Misrahi, Président de l’AFIC, se félicite de l’activité soutenue de la profession en 2007 : « Je me réjouis de la croissance affichée par le Capital Développement et le Capital Risque qui devrait se poursuivre en 2008. Pour le Capital Transmission, les très bons chiffres 2007 sont tirés par des opérations qui ont été signées au 1er semestre 2007 et se sont concrétisées après l’été ; le 2ème semestre 2007 marque un ralentissement qui devrait se traduire également dans les chiffres 2008, notamment pour les grands LBO ».

Méthodologie :

L’AFIC et PricewaterhouseCoopers ont souhaité mesurer l’activité des acteurs français du Capital Investissement par métier – Capital Risque, Capital Développement, Capital Transmission (LBO) et Capital Retournement – et par véhicule d’investissement – FCPR, FCPI, FIP, SCR, sociétés d’investissement,,…
Les statistiques ont été obtenues sur la base des données qui ont été collectées via le site Internet que l’AFIC a mis en place : www.afic-data.com. Cette nouvelle plateforme électronique, ouverte en juillet 2006 et dédiée aux membres de l’AFIC, permet de collecter les données d’activité, de performance, de poids économique et social par véhicule d’investissement et par métier. Les transactions sont saisies directement par les membres « deal by deal » par métier et par véhicule d’investissement.
La méthodologie est identique aux études précédentes, il n’y a pas eu d’extrapolation des non répondants, le questionnaire est conforme aux standards européens et la restitution des données répond aux besoins de confidentialité des membres de l’AFIC. Toujours en terme de méthodologie, les analyses présentées se rapportent uniquement aux acteurs français du Capital Investissement, membres de l’AFIC et disposant d’un bureau en France.
Le taux de réponse atteint 96% sur l’année. L’enquête a été administrée auprès de 226 investisseurs en capital parmi lesquels 217 ont répondu au questionnaire.

A propos de PricewaterhouseCoopers :

Fort d'un réseau d’environ 3000 professionnels, PricewaterhouseCoopers Transaction Services a pour objectif d'intervenir dans le cadre de transactions « Cross Border » ou nationales, en étroite collaboration avec tous les métiers de PricewaterhouseCoopers, première organisation mondiale de services intellectuels qui regroupe 146.000 personnes dans 150 pays. PricewaterhouseCoopers Transaction Services développe une approche pluridisciplinaire qui engage le savoir-faire d’experts (spécialistes environnementaux, experts sectoriels, avocats et fiscalistes,...) tout en tenant compte des spécificités de chaque opération, tout au long du processus transactionnel.
Présent dans 60 pays, le réseau PricewaterhouseCoopers Transaction Services comprend en France 19 associés et plus de 165 professionnels expérimentés ; il est organisé par lignes de service, garantissant ainsi la qualité de nos prestations :
- due diligence financière acheteur et vendeur ;
- due diligence stratégique et de marché ;
- due diligence opérationnelle et assistance post-acquisition.
PricewaterhouseCoopers Transaction Services est leader sur le marché des LBO en France ainsi sur les transactions transfrontalières les plus significatives, tant auprès des fonds d'investissement que des sociétés industrielles et commerciales.

A propos de l’AFIC :

Créée en 1984, l’Association Française des Investisseurs en Capital (AFIC), avec plus de 260 membres actifs, regroupe l’ensemble des structures de Capital Investissement installées en France : Sociétés de Capital Risque (SCR), Fonds Communs de Placement à Risque (FCPR), Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI), Fonds d’Investissement de Proximité (FIP), sociétés de gestion, sociétés de conseil, fonds de fonds, sociétés d’investissement…. En outre, l’AFIC compte plus de 190 membres associés issus de tous les métiers – avocats, experts-comptables et auditeurs, conseils, banquiers... – qui accompagnent et conseillent les investisseurs et les entrepreneurs dans le montage et la gestion de leurs partenariats.
L’AFIC, à travers sa mission de déontologie, de contrôle et de développement de pratiques de place, figure au rang des deux associations reconnues par l’AMF et dont l’adhésion constitue pour les sociétés de gestion une des conditions d’agrément.
C’est la seule association professionnelle spécialisée sur le métier du Capital Investissement.
Outre les services qu’elle rend à ses adhérents (veille juridique, règlementaire et fiscale ; études et statistiques ; formation ; développement et communication…), la vocation de l’AFIC est de fédérer, représenter et promouvoir la profession du Capital Investissement auprès des investisseurs institutionnels, des entrepreneurs, des leaders d’opinion et des pouvoirs publics. Elle contribue, dans le cadre d’un dialogue permanent, à l’amélioration du financement de l’économie, en particulier à destination des PME-PMI, à la stimulation de la croissance et la promotion de l’esprit d’entreprise. Le Capital Investissement soutient une part significative de l’emploi en France et représente un des tout premiers leviers de la croissance et de la dynamique économique nationale.
www.afic.asso.fr

Vendredi 14 Mars 2008
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs