Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

82 % des employés utilisent leurs messageries personnelles pour envoyer des fichiers volumineux


L’enquête Osterman Research/Axway souligne le risque de fuite de données lors de transfert de fichiers et met l’accent sur la divergence croissante entre les recommandations émanant de la direction informatique et les pratiques courantes des employés.




Axway, le spécialiste des Business Interaction Networks, et Osterman Research révèlent les résultats d’une enquête portant sur la problématique des transferts de fichiers et les mesures devant être prises par les entreprises pour les résoudre. L’étude révèle que 82 % des employés utilisent leurs comptes de messagerie personnels pour envoyer des fichiers professionnels volumineux, dès que la taille de la pièce jointe dépasse la limite imposée par le service informatique. Et ce, même si les informaticiens déclarent que cette méthode de transfert est la plus inadéquate. 80 % des employés utilisent également des supports physiques, méthode également déconseillée par le service informatique.

82 % des employés utilisent leurs messageries personnelles pour envoyer des fichiers volumineux

La sécurité et la conformité apparaissent comme les points les plus problématiques en matière d’opérations de transfert de fichiers pour 53 à 68 % des personnes interrogées. Les systèmes de messagerie électronique n’ont pas été conçus pour prendre en charge le transfert de fichiers volumineux et, de ce fait, ne les gèrent pas de manière convenable. De plus, l’envoi de ces fichiers en pièce jointe génère souvent un ralentissement de la messagerie, une hausse des coûts de stockage ainsi qu’une augmentation des coûts informatiques globaux.

Les transferts de fichiers se généralisent entre les entreprises et portent sur des volumes croissants, phénomène qui les expose davantage à un risque de perte de données si elles ne les gèrent pas avec des moyens sécurisés. L’enquête révèle que 20 % des entreprises échangent avec plus de 500 partenaires externes chaque semaine, alors que 22 % le font avec un nombre de partenaires compris entre 101 et 500.

Parallèlement une étude Markess « avantages de la sécurisation des échanges électroniques en France » publiée en octobre 2009, disponible sur le site d’Axway, révélait que 69 % des échanges électroniques « business » utilisent le canal email.
Les contenus échangés pouvant être :
- Présentations commerciales / supports marketing & communication, Catalogues électroniques,
- Propositions commerciales / devis, Tarifs, Commandes, Contrats, Souscriptions, Factures,
- Opérations de paiement / règlement, Bons de livraison, Support après-vente, Réclamations,
- Comptes en ligne, Mouvements et relevés de compte, Courriers électroniques informels via e-mail, chat, etc., Réservations (billets, voyages, transports, hôtellerie...),
- Pièces justificatives, Clauses contractuelles, …

82 % des employés utilisent leurs messageries personnelles pour envoyer des fichiers volumineux

Déjà, une précédente enquête menée par Osterman Research révélait que 29 % des e-mails transmis via des systèmes de messagerie professionnels intégraient des pièces jointes. En outre, l’utilisateur lambda d’une grande entreprise envoie et reçoit en moyenne 149 e-mails par jour. Une entreprise comptant 5 000 utilisateurs devrait ainsi générer chaque année les volumes de messages suivants :
- 193,7 millions de messages envoyés et reçus
- 56,2 millions de messages intégrant des pièces jointes
- dont 10,7 millions dépassant 5 Mo
- et 3,4 millions dépassant 10 Mo

« La taille croissante des fichiers, conjuguée aux limites de volume des pièces jointes et aux problèmes de stockage, crée un fossé entre les employés et le service informatique en matière de transfert de fichiers, dont la sécurité des données et les journaux d’audit sont les premières victimes », déclare Michael Osterman d’Osterman Research. « Les entreprises doivent déterminer comment aborder les problèmes liés à l’envoi de pièces jointes par courrier électronique. Les systèmes de transfert de fichiers doivent fonctionner indépendamment de la messagerie, assurer la sécurité des données et fournir des journaux d’audit, tout en permettant la définition et l’application de règles et de politiques en ce domaine ».

Parmi les responsables informatiques interrogés dans le cadre de l’enquête :
- 64 % sont préoccupés, ou très préoccupés, par la violation des politiques ou des obligations de sécurité liées aux transferts de fichiers, bien que la plupart continue à autoriser le recours au FTP standard
- 61 % sont préoccupés, ou très préoccupés, par l’atteinte à l’intégrité des données confidentielles de la société ou de la clientèle
- 56 % sont préoccupés, ou très préoccupés, par leur capacité à respecter leurs exigences d’audit internes ou externes
- 53 % sont préoccupés, ou très préoccupés, par la visibilité et la surveillance des transferts et l’échanges de fichiers

« Tous les secteurs d’activité, sans distinction de taille, sont confrontés à des problèmes de transfert de fichiers », souligne Joe Fisher, vice-président exécutif marketing produits et solutions d’Axway. « Sans un système de transfert de fichiers sécurisé et dédié, les entreprises doivent être prêtes à en supporter les conséquences, notamment une atteinte à la sécurité des données sensibles, des coûts liés à la réparation des violations et à la hausse des coûts d’exploitation ou informatiques pour l’expédition des supports physiques ou le stockage des messages ».

* L’enquête, parrainée par Axway, portant sur des grandes et moyennes entreprises a été conduite au cours de l’été 2009 en Amérique du Nord. Les personnes interrogées dans le cadre de l’enquête occupent un rôle clé en matière d’administration informatique ou une fonction de gestion des systèmes de messagerie, des outils et processus de transfert de fichiers ou de direction.

À propos d'Axway
Axway, spécialiste des Business Interaction Networks, est actuellement le seul fournisseur du marché à gérer, exécuter, sécuriser et superviser toutes les interactions de l'entreprise, qu'il s'agisse de courrier électronique, de fichiers, de messages, de services, d'événements ou de processus. Au service de plus de 11 000 organisations dans plus de 100 pays, Axway facilite l'intégration, les processus et les transactions multi-entreprises qui accélèrent les opérations en éliminant les barrières qui séparent les éditeurs, les clients, les départements, les partenaires et les fournisseurs. L'offre globale Axway comprend les solutions d'intégration B2B (B2Bi), de Managed File Transfer (MFT), de sécurisation du courrier électronique, de Business Activity Monitoring (BAM), d'intégration d'applications (EAI), d'architecture orientée services (SOA), de Track&Trace et de validation d'identité. De plus, Axway propose toute une gamme de services d'assistance, de réalisation de projets, de Managed Services, de Cloud Computing ou encore de SaaS (Software-as-a-Service). Axway, filiale de Sopra Group, est présente dans 20 pays.
www.axway.com

Mardi 26 Janvier 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News