Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

70% des directeurs financiers européens


Une étude IBM démontre que 70% des directeurs financiers européens souhaitent soutenir les activités de croissance engagées par leur direction générale, sans y parvenir.
Mobilisés par les procédures administratives et des obligations de mise en conformité diverses, les directeurs financiers sont aujourd'hui dans l'incapacité d'analyser les données économiques critiques qui permettront de soutenir la croissance, l'innovation et la compétitivité de leur entreprise.




70% des directeurs financiers européens
L'étude « Chief Finance Officer Survey 2005» publiée aujourd'hui par IBM a été menée auprès de 900 cadres financiers seniors à travers le monde. Elle révèle que seulement un quart des participants se considèrent très efficaces dans leur collaboration avec la direction générale pour accompagner le développement de l'entreprise.

Conduit en partenariat avec The Economist Intelligence Unit, le rapport dévoile que 57% des directions financières n'ont pas de process ni d'activités définis pour soutenir la croissance. La plupart des équipes Finance sont accaparées par des activités transactionnelles comme le traitement des comptes ou des taxes. Seulement un quart de ces équipes se concentrent sur le support aux décisions concernant la performance et la croissance de l'entreprise.

Des résultats peu rassurants alors que « la croissance profitable est l'une des principales priorités des dirigeants d'entreprise mais aussi des actionnaires et analystes financiers » explique Nancy Thomas, responsable de la practice Financial Management chez IBM Business Consulting Services.

D'autre part, l'étude met en relief la corrélation entre de bons résultats financiers et une analyse pertinente des informations financières permettant de déceler les moteurs de croissance et de création de valeur pour l'entreprise.

Des chiffres alarmants
Les directeurs financiers considèrent que les 3 aspects les plus importants de leur mission sont de:
- Fournir une analyse de la performance de l'entreprise 71%
- Proposer des mesures pour faire croître l'entreprise 62%
- Identifier les risques financiers 54%

Seulement, 13% des cadres se jugent réellement efficaces, dans deux ou trois aspects de leur profession. Plus de la moitié s'estime inefficace dans ces trois orientations.

Recommandations clés :
Les directeurs financiers doivent prendre l'initiative de standardiser, simplifier puis établir des process communs qui rationalisent la myriade de technologies financières et outils existants, afin d'améliorer l'intégration des informations et la production d'une analyse pertinente.

De plus, les informations doivent passer d'un statut passif et cloisonné, à un statut dynamique, au service de l'ensemble de l'organisation.

Des tableaux de bord alimentés de données mises à jour en temps réel facilitent les prises de décision pro-actives et le partage d'idées. Ces tableaux permettent à tous les membres de l'entreprise d'avoir accès aux mêmes informations financières que la direction générale. Cet outil ouvre le champ à une réelle collaboration dans la prise de décision, nécessaire à l'accroissement de la performance économique de l'entreprise.

Les directeurs financiers détiennent le pouvoir d'agir sur la croissance de demain et de soutenir les activités de développement initiées par leur direction générale.

Le rapport complet peut être téléchargé à l'adresse Internet suivante : www.ibm.com/bcs/cfosurvey
Source IBM.

Samedi 21 Janvier 2006
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs