Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

69% des employeurs français laissent place à la négociation lors d'une proposition d’embauche


Une étude de CareerBuilder.fr montre que 69 % des employeurs français laissent place à la négociation lorsqu’ils font une proposition d’embauche




Recevoir une proposition d’embauche est un moment plein d’émotions, mais il faut se laisser du temps avant d’apposer sa signature au bas de la page. Une étude de CareerBuilder.fr montre que la majorité des employeurs français (69 %) laissent généralement place à la négociation lorsqu’ils font une proposition d’embauche à leurs candidats. Plus de la moitié (55 %) déclarent même prévoir une marge de négociation au moment de l’augmentation des salaires de leurs employés.

Cette étude a été réalisée à l’échelle nationale auprès de plus de 100 chefs d’entreprise français.
« La négociation du salaire est l’une des étapes les plus stressantes du processus de recherche d’emploi », déclare Frédéric Woldanski, Directeur Général de CareerBuilder France. « Même si le marché est encore très compétitif, les employeurs sont souvent prêts à revoir leur proposition d’embauche pour des postes très spécialisés. Si vous souhaitez obtenir une rémunération plus élevée, il est important d’apporter d’excellentes références, une liste de vos réalisations et des informations provenant de sources tierces sur le salaire moyen du poste en question », ajoute M. Woldanski.

Tandis que les entreprises ne peuvent pas toujours se permettre d’offrir des salaires élevés, elles souhaitent souvent compenser par d’autres primes et avantages tels que des bonus et des conditions de travail souples. Les employeurs déclarent ainsi être prêts à négocier les points suivants :
- Bonus : 40 %
- Horaires de travail flexibles : 28 %
- Offres de formations : 26 %
- Nombre de jours de congés : 15 %
- Possibilité de télétravail : 11 %
- Bureau ou espace de travail plus confortable : 11 %
- Remboursement des prêts étudiants : 6 %

Lorsque l’on demande aux employeurs de citer les moyens les plus efficaces pour permettre aux candidats et employés d’obtenir la meilleure proposition possible, ceux-ci recommandent notamment de :

1) Connaître la valeur de votre marché – Vingt pour cent des employeurs conseillent aux candidats et aux employés de s’informer sur le salaire moyen correspondant à leur profession dans leur secteur géographique, ainsi que de trouver des données tierces de référence provenant de plusieurs sources.

2) Montrer ce que vous pouvez apporter à leur entreprise – Un employeur sur cinq environ (18 %) indique vouloir savoir comment les précédentes expériences du candidat ont été des contributions pertinentes pour les autres entreprises. En ce qui concerne les employés existants, ils conseillent de tenir une liste des réalisations au sein de leur entreprise, en y indiquant les résultats mesurables lorsque cela est possible.

3) Demander aux autres d’être vos garants. Quarante pour cent des employeurs déclarent que de bonnes références pour des performances professionnelles précédentes peuvent influencer leur décision d’augmenter le salaire relatif à leurs propositions d’embauche.

« Lorsque vous étudiez une proposition d’embauche, vous devez considérer l’ensemble de l’offre », affirme Frédéric Woldanski. « Certains emplois peuvent être moins rémunérateurs mais offrir de grandes opportunités d’apprendre et évoluer ».

Méthodologie de l’étude
Une enquête en ligne a été menée auprès de 757 chefs d’entreprise en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie et en Suède parmi un panel d’organisations, entre le 17 novembre et le 17 décembre 2010. Parmi les chefs d’entreprise interrogés figuraient des cadres dirigeants, des administrateurs et des directeurs du recrutement. C’est l’agence d'étude de marché Shape the Future, basée près de Londres et spécialisée dans la recherche en ligne à haut débit, qui a réalisé l’étude.

Le nombre total des personnes sondées en France est de 112, ce qui fournit une marge d’erreur de 9,26 pour cent et un indice de confiance de 95 pour cent. L’enquête a été réalisée dans le strict respect du code de conduite de la Market Research Society (entendez la « Société d’étude de marché ») du Royaume-Uni.

À propos de CareerBuilder®
CareerBuilder®, leader mondial en solutions de gestion du capital humain, aide les sociétés à atteindre leurs objectifs en matière de recrutement et à attirer les meilleurs profils. Careerbuilder.com est le site de recrutement en ligne le plus important aux États-Unis, avec plus de 23 millions de visiteurs uniques, 1 million d’offres d’emploi et 31 millions de CV en ligne. En France, le groupe CareerBuilder regroupe les sites CareerBuilder.fr, LesJeudis.com (n°1 sur l’emploi IT), Erecrut.com (commerce/vente), Phonemploi.com (relation client), RecruLex.com (emplois juridiques), CAO-emplois.com (métiers de la CAO) et ingenieur-emplois.com. Chaque mois, ce sont ainsi 1,2 millions de visiteurs uniques qui parcourent les 10.000 offres d’emploi mises à leur disposition. Pour toute information sur le groupe CareerBuilder France : careerbuilder-corporate.fr

CareerBuilder collabore avec tous les plus grands employeurs du monde entier en leur fournissant les ressources dont ils ont besoin, de l’image de marque à l’analyse de données en passant par le recrutement des meilleurs talents. Propriété de Gannett Co., Inc. (NYSE:GCI), Tribune Company, et The McClatchy Company (NYSE:MNI), CareerBuilder et ses filiales sont présents aux Etats-Unis, en Europe, au Canada et en Asie. Pour plus d’informations, visitez careerbuilder.com

Lundi 16 Mai 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News