Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

69 % des PME mondiales pensent que leurs banquiers les soutiendront en cas de difficultés financières


Une étude de Grant Thornton, groupe leader d’audit et de conseil en France et dans le monde, menée auprès d’un panel de 7 200 entreprises privées à travers 36 pays représentant 81 % du PIB mondial, montre que 61 % des PME mondiales s’attendent à ce que l’accès au crédit soit moins ou beaucoup moins facile en 2009 qu’en 2008. En revanche, 69 % d’entre elles pensent que leurs banquiers leur apporteront le soutien nécessaire, même en cas de graves difficultés financières.




Des disparités nationales existent à travers le monde entre les attentes des PME en termes d’accès au crédit et la perception du soutien de leurs banques.

Certains PME, dans des pays tels que l’Australie, l’Inde et la Pologne, restent confiantes, pensant que leurs banquiers sont et resteront à leurs côtés dans les mois à venir, leur accès au crédit étant bien plus aisé que la moyenne globale. Les PME de quelques économies matures comme les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Japon ou la Nouvelle-Zélande, sentent un soutien certain de leurs banquiers mais sont significativement moins confiants sur la probabilité qu’ils les aident dans leurs recherches de financements futures.

La situation la plus inquiétante est celle de pays tels que la Belgique, la Thaïlande, la France ou encore l’Argentine, dans lesquels les dirigeants de PME interrogés n’ont pas seulement une crainte de financements plus difficilement accessibles, mais également que leurs banquiers ne "leur fassent pas de cadeaux". Plus précisément en France, les dirigeants de PME françaises interrogés considèrent à hauteur de 80 % que l’accès au crédit leur sera plus ou beaucoup plus difficile en 2009, alors même que près de la moitié (48 %) pensent que leurs banquiers les aideront en cas de besoin de financement.

Jean-Jacques Pichon, Associé chez Grant Thornton, commente : « Ces résultats nous donnent une vision intéressante de la façon dont les banquiers sont perçus par les PME, dans différentes parties du monde, face à cette conjoncture économique globale. Ces perceptions reflètent non seulement les différentes caractéristiques économiques, politiques et culturelles de chaque marché domestique, mais aussi la perception de la qualité des relations commerciales entre PME et banquiers et surtout la confiance de ces derniers dans la prospective économique de leur propre marché national ».

Quatre grands groupes se distinguent :

Crédit bancaire plus accessible que la moyenne globale/Soutien du banquier plus élevé que la moyenne globale
Ces pays (Inde, Pologne, Danemark, Taïwan, Philippines, Botswana, etc.) tendent à être relativement protégés de la crise économique et financière actuelle. Dans l’éventualité d’une situation qui viendrait à perdurer, il serait intéressant d’étudier l’évolution de leur positivisme.

Crédit bancaire moins accessible que la moyenne globale/Soutien du banquier moins élevé que la moyenne globale
Ce groupe de pays contient beaucoup d’économies croissantes des 10 dernières années, suggérant que la crise a été encore plus un gros choc pour les PME. S’inquiétant de la situation actuelle, dont ils pensent qu’elle va encore se dégrader, le manque de soutien qu’ils perçoivent de la part de leurs banquiers est probablement bien réel.

Crédit bancaire moins accessible que la moyenne globale/Soutien du banquier plus élevé que la moyenne globale
Ce groupe de pays contient beaucoup de larges économies mondiales (Japon, Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, etc.) avec des systèmes bancaires sophistiqués, profitant probablement de bonnes relations commerciales avec leurs banquiers, même à un moment où le financement bancaire se faire rare. De telles entreprises peuvent également être plus positives que la réalité ne l’est vraiment.

Crédit bancaire plus accessible que la moyenne globale/Soutien du banquier moins élevé que la moyenne globale
La perception d’un manque de soutien de la part des banquiers de ce groupe de pays (Italie, Finlande, Chine, Turquie, Brésil, Espagne, etc.) peut entraîner des conséquences désastreuses chez ces entreprises si la disponibilité actuelle des financements est moindre que leurs attentes dans les années à venir et les conséquences pourront devenir plus sérieuses si la crise financière s’aggrave.

A propos de Grant Thornton
Grant Thornton rassemble en France plus de 1 200 associés et collaborateurs dans vingt-cinq villes et se place parmi les leaders des groupes d'audit et de conseil en se positionnant sur 5 métiers : Audit, Expertise Conseil, Finance Conseil, Externalisation et Conseil Juridique, Fiscal et Social.
Les membres de Grant Thornton International constituent l’une des principales organisations mondiales d’audit et de conseil.
Chaque membre du réseau est indépendant aux plans financier, juridique et managérial.
www.grant-thornton.fr

Vendredi 13 Février 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News