Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

60 % des banques identifient un manque d’agilité dans la gestion des affaires


Etude réalisée par Pegasystems et Finextra. Banques d’affaires : Plus de 40% de la clientèle serait prête à changer d’établissement pour un meilleur service dans la gestion de ses comptes. Les ressources informatiques et les technologies seraient les principaux obstacles à l’amélioration de leur service client.




Pegasystems Inc. (NASDAQ: PEGA), leader mondial du BPM (Business Process Magement) et le site d’information Finextra dédié à l’actualité technologique financière observent que 63 % des banques considèrent les services appelés « EBAM » (Electronic Bank Account Management) comme une formidable opportunité pour mieux servir leurs clients existants et en conquérir de nouveaux. Toutefois, d’après cette récente enquête, plus de 45 % des banques interrogées estiment qu’il leur faudrait plus d’un an pour mettre en place l’ingénierie système et les processus nécessaires à une telle initiative. La raison : le manque de flexibilité de leurs services informatiques.

Les résultats de cette analyse soulignent les problèmes clés rencontrés par les banques et les entreprises clientes en matière d’ouverture et de gestion de compte. Ces mêmes entreprises et banques font encore beaucoup appel à des processus papier et manuels, créant ainsi un environnement de travail improductif et propice aux erreurs. SWIFT (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication) et un consortium composé de banques leaders, d’entreprises majeures et d’éditeurs de logiciels se proposent de solutionner ce problème au travers du développement de standards EBAM.

« Notre travail au sein du comité de pilotage EBAM et notre expertise du BPM au sein de la communauté des banques d’affaires nous ont permis de comprendre la frustration des banques et des entreprises face à la complexité des processus manuels d’ouverture, de fermeture et de gestion des comptes bancaires », explique James Clark, Spécialiste Banque à Pegasystems. « D’une part, les entreprises cherchent à mieux gérer leurs comptes et à adopter un moyen standard de communiquer avec leurs banques. D’autre part, ces banques éprouvent des difficultés à répondre efficacement à des initiatives comme EBAM, en raison de leur manque de flexibilité et de problèmes liés aux ressources informatiques ».

Autre observation notable de cette étude : plus de 40 % de ces clients sont prêts à transférer une partie de leurs opérations vers d’autres banques pour bénéficier d’un meilleur service. Et 15 % souhaitent que tous leurs fournisseurs bancaires proposent des services EBAM à court terme. Cette requête fait désormais partie de leurs attentes. « EBAM ou les solutions plus complexes d’ouverture et de gestion de comptes d’entreprise devraient être implémentées en 3 à 6 mois si le choix de la technologie de gestion des règles et des processus est judicieux » précise James Clark.

« Les conclusions de cette enquête confirment les informations préliminaires collectées en 2007, qui avaient alors initié le lancement du projet EBAM par SWIFT, suite aux demandes effectuées par les membres de notre communauté » note Richard Delvaux, Senior Corporate Market Manager chez SWIFT, en charge du projet. « Le sujet n’est pas nouveau, mais il reste une priorité pour tous. La meilleure preuve réside dans le soutien sans faille que notre groupe de travail EBAM a reçu de la part de la communauté des banques et des entreprises. Ceci nous a permis d’évoluer rapidement et de délivrer les premiers standards EBAM XML en moins d’un an. Et ce n’est qu’un début : les bénéfices immédiats résident dans leur adoption et leur intégration par les banques et les entreprises. Le rôle des éditeurs de logiciels est donc essentiel. C’est pourquoi il était très important pour nous de les impliquer en amont de notre projet. »

Pour consulter l’intégralité de cette enquête : www.pega.com/link/EBAMreport

A propos de Finextra
Finextra Research est la source d’information et la communauté Internet de référence pour la technologie des services financiers, avec 3 millions de pages vues et 110 000 visiteurs uniques par mois. Plus de 26 000 professionnels du monde entier reçoivent nos informations quotidiennes et newsletters hebdomadaires par email. Finextra propose également ses propres évènements sous la marque Finexpo et est partenaire de l’Euro Banking Association pour l’organisation de la conférence paneuropéenne des professionnels des paiements, EBAday. Finextra est aussi le fournisseur d’information Internet officiel pour le rendez-vous annuel des acteurs de la finance, le salon Sibos. De plus, Finextra héberge un service de networking et de blogs professionnels entièrement dédié à l’industrie de la technologie des services financiers :
www.finextra.com/community

A propos de Swift
Société coopérative interbancaire, SWIFT fournit la plate-forme de communication, les produits et services reliant plus de 8 300 organismes bancaires, sociétés d'investissement et grands comptes de plus de 208 pays.
SWIFT permet d'automatiser, de normaliser et de sécuriser les échanges d'informations financières pour réduire les coûts et le risque opérationnel tout en optimisant l'efficacité. Trait d'union de la communauté financière, SWIFT est à l'origine de l'élaboration concertée de pratiques de marché, de normes et de réflexions sur des préoccupations communes.

À propos de Pegasystems
Pegasystems (Nasdaq : PEGA), leader de la gestion des processus métier (BPM, Business Process Management), développe des logiciels qui apportent aux entreprises, aussi sophistiquées soient-elles, la souplesse et les gains de productivité nécessaires pour optimiser leurs résultats. Les clients de Pegasystems utilisent sa suite plébiscitée SmartBPM® pour améliorer leur service clientèle, atteindre de nouveaux marchés et optimiser leur efficacité opérationnelle. La technologie brevetée SmartBPM de Pegasystems facilite la création et la modification d'applications d'entreprise par la saisie directe des objectifs métier et l'élimination de la programmation manuelle. SmartBPM unifie les règles et processus métier dans des applications composites qui tirent parti des systèmes existants, ce qui permet aux gestionnaires et aux informaticiens de bénéficier de sa technologie « Build for Change® », de générer de la valeur rapidement et de devancer leurs concurrents. La suite de Pegasystems est complétée par des frameworks de solutions conformes aux meilleures pratiques, conçus pour les leaders des services financiers et des assurances, les secteurs de la santé, des pouvoirs publics, des sciences de la vie et des communications, les industries, etc. Avec son siège social basé à Cambridge dans le Massachusetts, Pegasystems possède également des bureaux en Amérique du Nord, en Europe et en Asie.
www.pega.com

Découvrez l'actualité et les expertises BPM dans notre magazine en ligne BPM-channel :
www.bpm-channel.com

Mardi 20 Octobre 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear


Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs