Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

45 % des collaborateurs français projettent de travailler pendant leurs vacances d’été


La dernière étude menée par Regus révèle que près de la moitié des salariés de l’hexagone s’apprête à passer des vacances studieuses




45 % des collaborateurs français projettent de travailler pendant leurs vacances d’été
Alors que la crise impacte les projets de vacances des Français qui ne seront que 62 % à partir cet été, Regus a reconduit son enquête annuelle sur les salariés qui travailleront pendant leurs congés estivaux. Le premier fournisseur d’espaces de travail flexibles a ainsi interrogé 26 000 hommes et femmes d’affaires dans plus de 95 pays afin de savoir dans quelle mesure ils travailleront pendant leurs vacances d'été. Au total, les salariés français sont 45 % à prévoir de consacrer plusieurs heures par jour à leur travail au lieu de profiter de ce break : un pourcentage en baisse de 13 % par rapport à l’année dernière.

Frédéric Bleuse, Directeur Général France de Regus commente les résultats de cette étude :
« Malgré des chiffres meilleurs qu’en 2012 et plus rassurants en France que dans certains autres pays, un nombre encore trop important de professionnels français rencontre des difficultés pour se déconnecter de leur travail pendant les vacances. Si ce dévouement au travail peut parfois s'avérer payant à la fois pour les entreprises et pour les hommes et femmes d'affaires français, trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie privée reste primordial. »

Des Français toujours studieux mais moins accros à leur travail qu’en 2012
En France, 35 % des personnes interrogées ont affirmé qu’elles travailleraient de une à trois heures par jour pendant leurs congés estivaux, un pourcentage en baisse de 9 % par rapport à l’année dernière.
10 % des collaborateurs français passeront plus de trois heures par jour sur leurs tâches professionnelles pendant leurs vacances, contre 14 % en 2012.
Cependant, les professionnels en France ne travaillent pas en vacances de manière aussi soutenue que dans d'autres pays. Au niveau global, 41 % indiquent qu'ils consacreront de une à trois heures par jour à leur travail et 17 % ont l'intention de travailler plus de trois heures par jour. Aux Etats-Unis, ces pourcentages sont respectivement de 56 % et 22 %. En Allemagne, ils s’élèvent à 29 % et 7 %.

Des salariés hyper-connectés…même en congés
- Près d’un tiers des professionnels français (30 %) traiteront leurs mails, assisteront aux calls et travailleront sur des documents importants pendant leurs vacances. Ce pourcentage était de 39 % en 2012.
- Les Français resteront ainsi davantage connectés que leurs homologues anglais (29 %), néerlandais (19 %), et allemands (14 %), mais moins que les salariés japonais (68 %) et américains (51 %).

« En rendant possible le fait de se connecter partout et tout le temps, le développement des nouveaux outils de communication permet aux professionnels d’accéder à leurs données professionnelles en permanence. S’il s’agit souvent d’effectuer un premier tri des nombreux courriels reçus dans l'intervalle et de ne répondre qu’aux messages les plus importants, on se rend néanmoins compte que le travail empiète de plus en plus sur la vie privée et personnelle des salariés, et sur leurs vacances, ce qui est inquiétant. », note Frédéric Bleuse.

Des collaboratrices qui parviennent mieux à décrocher que leurs collègues masculins
- 40 % des collaborateurs français de sexe masculin projettent de travailler de une à trois heures par jours pendant leurs congés, contre 23 % de leurs consœurs.
- Les salariés masculins de l’hexagone sont 12 % à déclarer qu’ils travailleront plus de 3 heures par jours pendant leurs vacances, un pourcentage deux fois supérieur à celui des collaboratrices (6 %).
- De même, ce sont les hommes qui consulteront le plus leurs e-mails et seront les plus nombreux à passer des appels professionnels : ils seront 35 % à rester connectés ; un pourcentage de 18 % pour leurs homologues féminines.

Comme le souligne Frédéric Bleuse, «Devant cette ingérence du travail dans le quotidien d'ordinaire reposé des vacances, les femmes sont plus résistantes que les hommes. Celles-ci réussissent davantage à se décrocher du travail que ces messieurs. Pourtant, ni les hommes ni les femmes ne maîtrisent parfaitement l'art de se détendre en vacances ! Or, sans rupture claire avec le travail, les « workaholics » sont plus vulnérables. Les entreprises ont donc tout intérêt à ce que leurs collaborateurs déconnectent durant leurs vacances en apportant notamment plus de flexibilité et en leur offrant la possibilité de travailler à leur façon : les collaborateurs gagneront en flexibilité et en productivité, rendant par la même occasion leurs entreprises plus compétitives.»

Méthologie :
Plus de 26 000 professionnels issus de 95 pays ont été interrogés en janvier 2013. Ces personnes interrogées sont issues de la base de données de contacts de Regus à l'échelle mondiale. Elle compte plus d'un million de travailleurs actifs, dont la vaste majorité est représentée par des membres de la haute direction et des patrons d'entreprise. Les chiffres de cette étude résultent de questions portant sur le travail des collaborateurs pendant leurs congés estivaux. L'étude a été menée et gérée par l'organisme indépendant MindMetre (mindmetre.com).

A propos de Regus :
Regus est le plus important fournisseur d'espaces de travail flexibles au monde. Il propose divers produits et solutions, des bureaux entièrement équipés aux salles de réunion professionnelles, en passant par les salons d'affaires, sans oublier le plus vaste réseau mondial de studios de communication vidéo. Regus permet aux professionnels de travailler comme ils le souhaitent, que ce soit à domicile, lors d'un déplacement ou depuis un bureau. Des clients tels que Google, GlaxoSmithKline ou encore Nokia ont rejoint les centaines de milliers de petites et moyennes entreprises en expansion qui font confiance à Regus pour sous-traiter leurs besoins en locaux et en espaces de travail. Ils peuvent ainsi se concentrer exclusivement sur leur cœur d'activité.
Chaque jour, plus de 1,3 million de clients bénéficient des équipements proposés par Regus sur plus de 1 500 sites répartis dans 600 villes et 100 pays. De cette manière, les personnes et les entreprises peuvent travailler quand elles en ont besoin, où qu'elles se trouvent. La société Regus a été créée à Bruxelles (Belgique) en 1989. Son siège social se situe au Luxembourg et elle est cotée à la Bourse de Londres.
regus.com

Mercredi 17 Juillet 2013
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs