Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

38% des dirigeants : la crise économique prendra fin au premier semestre 2010


38% des dirigeants interrogés pensent que la crise économique se terminera au premier semestre 2010 et 45% anticipent un rebond de l'activité économique au cours de la même période. Dans les deux cas, plus de 60% des personnes interrogées (62% pour la France) s'attendent à ce que la crise se termine fin 2010. Ces réponses sont cohérentes, voire légèrement plus prudentes, que les estimations du FMI qui voit la fin de la récession se profiler début 2010. Malgré cet optimisme, de sérieuses préoccupations subsistent quant aux faillites d'entreprises, surtout dans les secteurs en difficulté et dans le domaine des services financiers.




L'enquête d'Atradius interroge 3 500 patrons et dirigeants d'entreprises d'Europe, d'Amérique du Nord, d'Asie et d'Australie sur les divers indicateurs économiques, pour connaître leur opinion sur les faillites d'entreprises, l'intérêt des mesures gouvernementales de relance économique, leur utilisation des divers instruments de maîtrise des risques et l'impact de la crise sur le cash flow.

Un décalage entre les mesures prises par le gouvernement et les mesures attendues par les entreprises
L'impact des tentatives gouvernementales de relance de l'économie est généralement jugé par les personnes interrogées comme limité dans la plupart des pays. Dans 17 des 20 pays étudiés, plus de 40% des interviewés déclarent que les initiatives du gouvernement visant à stimuler l'économie n'ont aucun effet. Une opinion plus prononcée en France avec 44% des personnes interrogées.

Dans la moitié des pays interrogés, plus de 10% des dirigeants, n'ont même pas remarqué que le gouvernement avait pris des mesures, la France est le pays qui obtient le plus fort pourcentage avec 21% des interviewés. Par ailleurs, ce que les sondés attendent le plus de la part de leur gouvernement, c'est davantage de réduction des taux d'intérêt, de diminutions d'impôts et d'incitations fiscales.

Le cash flow impacté par la récession
En général, les sondés s'attendent à ce que leur cash flow soit malmené pendant la récession. Toutefois, si on analyse les facteurs qui impactent le cash flow, il y a exactement autant de facteurs ayant produit une augmentation du cash flow que de facteurs ayant entraîné sa diminution.

Les facteurs qui ont le plus fréquemment induit une baisse du cash flow sont les difficultés d'accès au financement, la réduction du crédit fournisseurs, et la baisse du nombre de clients. En revanche, les changements concernant des facteurs tels que les ventes au comptant, la réduction des délais de paiement des clients et la couverture des acheteurs par l'assurance-crédit se sont traduits par une augmentation du cash flow.

Des outils de maîtrise du risque plébiscités dans un contexte de crise économique
En moyenne, on observe dans la plupart des pays étudiés que la tendance à recourir aux instruments de maîtrise des risques est davantage à la hausse qu'à la baisse. En particulier concernant l'utilisation de l'assurance-crédit. On observe, également, que plus de 50% des dirigeants interrogés, ont renforcé la fréquence à laquelle ils contrôlent la solvabilité de leurs acheteurs. C'est une tendance également majoritaire en France, puisque 58% des dirigeants ont fait de même.

En outre, les entreprises attachent une plus grande attention aux questions de coûts de conquête de nouveaux clients, de nouveaux marchés ou canaux de ventes pour les produits/services et de fidélisation par l'amélioration du service client. Ces éléments ont été essentiels pour la continuité des activités (notamment en France avec respectivement 61% et 56% des réponses), de même que l'accès au financement et l'ajustement des effectifs.

Eric Lenoir, Directeur des Risques Europe du Sud, conclut: "La récession a eu un impact considérable sur la manière dont de nombreuses entreprises font des affaires. Ces résultats montrent que les entreprises accordent désormais davantage d'attention à la gestion des risques commerciaux. Il s'ensuit que, dans de nombreux cas, elles ont ainsi pu améliorer leurs performances.

Malgré cet aspect positif et l'optimisme concernant la fin de la crise, le sentiment des sondés à court terme reste prudent et souvent pessimiste, notamment en ce qui concerne les faillites d'entreprises. En tant que grand assureur-crédit actif dans plus de 40 pays dans le monde, ces observations correspondent à ce que nous constatons dans le cadre de nos échanges avec nos assurés et leurs acheteurs."

Méthodologie :
Menée dans 20 pays à travers le monde (Pays-Bas, Belgique, France, Allemagne, Grande Bretagne, Italie, Suède, Danemark, Espagne, Irlande, Suisse, Autriche, Pologne, République Tchèque, Australie, Chine, Hong Kong, Etats-Unis, Canada et Mexique), l'enquête a interrogé 3 538 dirigeants d'entreprises sur leur perception des effets de la crise économique et leur opinion sur son impact actuel. Les interviews ont été menées sur le net, en août 2009, par l'institut Heliview Research pour évaluer l'impact de la crise économique sur les affaires à travers quatre continents. Enquête menée exclusivement pour Atradius.

La version intégrale de l'Atradius Economic Crisis Survey Report (Rapport de l'enquête d'Atradius sur la crise économique) peut être téléchargée à l'adresse : http://www.atradius.fr

À propos d'Atradius
Présent dans 42 pays, le groupe Atradius offre des services d'assurance-crédit, de caution et de recouvrement partout dans le monde qui visent à réduire l'exposition de ses clients au risque d'impayés de leurs acheteurs. Avec un chiffre d'affaires de 1,8 milliard d'euros et une part de 31% du marché mondial de l'assurance-crédit, Atradius accompagne la croissance des entreprises à travers le monde grâce à son réseau de 160 agences, met à la disposition de ses clients des informations financières sur 52 millions d'entreprises dans le monde et prend chaque jour plus de 22 000 décisions de limite de crédit.

Lundi 14 Décembre 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News