Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

2010 : un ralentissement de la croissance et de plus grandes divergences mondiales sont à prévoir


ING Investment Management (ING IM) estime que le pic récemment atteint par les bonnes nouvelles économiques ne marquera pas le début d’un nouveau ralentissement, d’autant plus que le cycle des stocks, les politiques budgétaires et l’évolution des conditions financières exercent toujours leurs effets sur la croissance. ING IM table dès lors sur une croissance supérieure à son potentiel aux Etats-Unis et dans la zone euro jusqu’à la fin de 2009. La croissance devrait retomber sous son potentiel en 2010. Par ailleurs, ING IM pense que les divergences vont s’accroître entre les différentes classes d’actifs et les différentes régions.




Valentijn van Nieuwenhuijzen, responsable de la stratégie obligataire et du service économique chez ING IM, explique : “L’année passée a été marquée par un ralentissement mondial synchronisé et des plans de relance ambitieux. Mais le reste de l’année 2009 et 2010 seront plus contrastés. Les pays qui ont connu un ralentissement assez modeste, une reprise relativement vigoureuse et une baisse très discrète de l’inflation devraient commencer à resserrer leur politique monétaire assez rapidement. L’Australie et Israël ont d’ailleurs déjà franchi ce cap. A court terme, nous pensons toutefois que les taux aux Etats-Unis et dans la zone euro vont rester inchangés étant donné l’intensification des forces désinflationnistes.”

ING IM souligne également que les flux en direction des marchés émergents se sont considérablement améliorés, ce qui a entraîné d’importantes appréciations des devises. Les banques centrales ont donc accru leurs interventions de change afin de lutter contre l’appréciation et, par conséquent, les réserves de change ont augmenté. Selon ING IM, cela s’ajoute à la croissance de la liquidité mondiale et cela rend la réduction des déséquilibres économiques mondiaux plus difficile.
ING IM estime que le moteur des marchés financiers n’est plus le même depuis le début du mois d’août. Entre mars et début août, les investisseurs ont surtout misé sur les perspectives de reprise, ce qui a principalement profité aux actifs plus risqués tels que les actions, les obligations d’entreprises et les matières premières. Les valeurs “sûres” comme les actifs monétaires et les obligations d’Etat ont, quant à elles, souffert.

Valentijn poursuit: “Depuis août, le comportement des marchés a changé. A elles seules, les perspectives de reprise ne permettent pas d’expliquer l’évolution de tous les marchés. Ainsi, les actions ont progressé alors que les matières premières se sont repliées. Les obligations d’entreprises ont, quant à elles, mieux résisté que prévu et ont même surperformé les actions sur une base ajustée du risque.

“Cela s’explique certainement par le fait que les marchés ne sont plus uniquement guidés par le facteur ‘reprise’. Dans une certaine mesure, le facteur ‘liquidité’ a même pris le dessus. En effet, les importantes liquidités des banques centrales et les positions cash des fonds monétaires ou des fonds de placement gérés par des gestionnaires relativement prudents ont commencé à être investies dans les classes d’actifs qui offrent un rendement supérieur au cash.”

ING Investment Management est une organisation mondiale gérant près de 338 Milliards d'€ d'actifs dans 38 pays. En Europe, ING IM est implantée dans 17 pays et détient 185 Milliards d'€ d'actifs sous gestion au 2e trimestre 2009. ING IM apporte des solutions d'Investissement pour le réseau d'ING, les compagnies d'assurance et des clients institutionnels.

ING Investment Management possède une large gamme de stratégies d'Investissement combinée à la puissante capacité de distribution du Groupe ING vers les particuliers et les institutionnels. De ce fait, notre organisation apporte des solutions de services financiers intégrés pour tous ses clients, en Europe et à travers le monde.

www.ingim.fr

Lundi 2 Novembre 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs