Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

2010 : défaillances d’entreprises en baisse, année record pour les créations (Coface)


Coface publie les premiers chiffres mensuels complets sur les défaillances. Comment sont-ils obtenus ?




Coface Services extrait tous les mois de sa base de données des 6,6 millions d’entreprises françaises le nombre d’entreprises défaillantes (redressements judiciaires + liquidations judiciaires, dédoublonnés). L’extraction est réalisée en début de mois suivant, après régularisations des données du mois étudié (enregistrement de la totalité des jugements), garantissant ainsi l’exhaustivité des données mensuelles de Coface Services.

Que recouvre la notion de créations d’entreprises ?
De la même manière que pour les défaillances, Coface Services extrait tous les mois de sa base de données l’ensemble des établissements français créés le mois précédent. Les créations regroupent ainsi toutes les entités juridiques qui ont déclaré, soit reprendre leur activité (après une mise en sommeil par exemple), soit la créer complètement. Parmi ces formes juridiques, sont considérées comme entreprises commerciales celles enregistrées sous le statut de société commerciale ou d’entreprise individuelle.

L’observatoire des défaillances d’entreprises publié aujourd’hui par Coface permet un regain d’optimisme. En effet, au cours du mois de septembre, le nombre de défaillances d’entreprises a subit pour la première fois depuis 3 ans une baisse à 2 chiffres (- 13,5%). Cette baisse exceptionnelle accélère le mouvement de recul entamé en avril dernier. Sur 12 mois à fin septembre, les 3 indicateurs Coface (nombre de défaillances, coût pour les fournisseurs et impact sur l’emploi) s’améliorent.
Coface précise ainsi sa prévision d’une légère baisse des défaillances d’entreprises à 64 000 pour l’ensemble de l’année 2010.

Coface publie également pour la première fois son observatoire des créations d’entreprises, qui souligne lui aussi, des résultats encourageants, avec un nombre record de près de 430 000 créations d’entreprises à fin juillet 2010, soit 4,6% de plus que sur la même période en 2009 et même 36% de plus qu’en 2007, année pourtant déjà très dynamique pour les créations.

Défaillances : tous les indicateurs s’améliorent
Le mois de septembre marque la première baisse à 2 chiffres des défaillances depuis 3 ans. Les 5 910 défaillances recensées ce mois sont en effet inférieures de 13,5% à celles de septembre 2009 qui avait été l’un des pires mois de la crise (presque 7 000 défaillances). Cette baisse exceptionnelle accélère le mouvement de recul des défaillances entamé en avril dernier. Sur 12 mois glissants à fin septembre, Coface recense 63 423 défaillances, en recul de 1,3% par rapport à la même période en 2009 (64 244 défaillances).

Le coût des défaillances (somme des encours fournisseurs des entreprises défaillantes) continue sa baisse en septembre 2010. Il atteint 334 millions d’euros contre 430 millions en septembre 2009, soit une baisse de 22,3%. En cumul sur 12 mois, le coût s’établit à 4 Mds€, en baisse de 21,5%. Sur le plan social, l’amélioration se confirme également. Avec 17 570 emplois menacés par les défaillances, septembre 2010 est en recul de 21,6% par rapport à l’an passé (22 400 en septembre 2009).
Sur un an, ce sont 218 200 emplois qui ont été menacés en recul de 3,7% par rapport à fin septembre 2009.

Créations : année record
Depuis le début de l’année, le nombre de créations d’entreprises est orienté à la hausse par rapport à 2009 avec 429 429 créations de janvier à juillet contre 410 597 en 2009, soit une hausse de 4,6%. La mise en place du statut d’auto-entrepreneur a clairement boosté la création d’entreprises en France depuis 2009, plus particulièrement celle des entreprises individuelles (+59% en 2009 par rapport à 2008).

La création de ce nouveau statut a bouleversé le classement des secteurs attirant le plus de créations. Ainsi, le secteur du BTP traditionnellement le plus dynamique en termes de créations d’entreprises, cède sa place au secteur des Services aux entreprises, qui concentre aujourd’hui 20% des créations d’entreprises contre 13% en 2008. La distribution a également profité du nouveau statut (13,9% des créations aujourd’hui contre 10,3% en 2008), tout comme l’Informatique & électronique, les Services collectifs et les Biens de consommation.

« La baisse du nombre de défaillances d’entreprises en France peut paraître relative mais elle est à mettre en perspective avec 2 informations essentielles » explique Jean-Yves Bajon, directeur général de Coface Services. « D’une part le coût des défaillances est, lui, en très net recul, signal de fin de la crise depuis
plusieurs mois déjà. D’autre part, les créations d’entreprises sont très dynamiques, et elles entrainent de manière mécanique une augmentation des défaillances. Sans ce dynamisme des créations, la baisse des défaillances aurait été encore plus marquée ».

Coface Services est le n°1 de la notation, l’information d’entreprises et la gestion de créances en France. Coface Services note la situation financière des 6,6 millions d’entreprises françaises. Le score @rating de Coface Services mesure la probabilité de défaillance des entreprises à un an, qu’il s’agisse de grandes entreprises ou de PME. Il a été certifié ECAI (compatible Bâle II pour les banques) en juin 2007. La Charte transparence de Coface, lancée en novembre 2008, permet à toute entreprise d’accéder gratuitement et de manière permanente à sa note, de dialoguer sur ses modifications et d’être prévenue un mois à l’avance en cas de baisse d’encours.

Coface

Jeudi 4 Novembre 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs